Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Les chroniques du PotoArbitre

Chronique #1

 

 

Sur la fin de match Racing Bayonne, le Racing est mené de 7 points (17 - 24) et jette ses dernières forces dans la bataille pour arracher le match nul.

 

Au bout d'un certain nombre de phases de jeu, la sirène retentie, mais les assauts des Racingmen continuent sur la ligne Bayonnaise. Après une énième relai, Henry Chavancy plonge en terre promise mais ne peut pas aplatir le ballon, retenu par des joueurs Bayonnais. Après vérification vidéo, l'arbitre renvoie tout le monde au vestiaire.

 

Mais pourquoi l'arbitre n'a-t-il pas ordonné une mêlée pour le Racing ?

 

 

  En effet, nous sommes dans une situation de ballon bloqué dans l'en-but, et dans ce cas, il est écrit :

Règles du Jeu World Rugby - Chapitre 22 :

En-but - Alinéa 10 : Joueur Bloqué dans l'en-but :

"Lorsqu'un joueur porteur du ballon est bloqué dans l'en-but et ne peut pas effectuer un touché à terre, le ballon est mort. Une mêlée à 5 sera ordonnée [...] l'équipe attaquante bénéficiera de l'introduction."

 

Toutefois, nous sommes dans une situation particulière : le temps est écoulé avant que l'arbitre ait arrêté le jeu.

 

Règles du Jeu World Rugby - Chapitre 5 : Durée de la Partie :

Ainéa 1 - Durée : "Une partie dure au maximum 80 minutes".

Alinéa 7-e : "Si la durée expire et que le ballon n'est pas mort [...] l'arbitre autorisera la poursuite du jeu jusqu'à ce que le ballon soit mort."

 

Reprenons donc le raisonnement en sens inverse :

La durée a expiré avant la phase de jeu où Henry plonge. Henry étant bloqué dans l'en-but, sans avoir effectué de touché à terre, le ballon est rendu mort.

Le match était donc terminé à ce moment-là.

 

C'est un peu cruel sur cette situation, mais c'est la règle telle qu'elle est aujourd'hui. Pour rappel, cette règle est susceptible d'évoluer à l'avenir, en effet, une expérimentation est lancée cette saison en Australie, où les ballons bloqués dans l'en-but serait rendu, sous forme de coup de pied de renvoi ou coup de pied franc, à l'équipe adverse.

 

« Flexion, touchez, jeu »...

Mais qui est le PotoArbitre ?

Membre du Bureau des Poteaux Ciel & Blanc et jeune ingénieur de 26 ans, après une approche du jeu peu fructueuse à l'EDR de Colombes entre 13 et 15 ans, c'est lors de ses études à Rouen que notre Poto-Arbitre a trouvé l'amour du terrain, puis celui du sifflet, qu'il a promené sur les terrains de Normandie, d'Ile-de-France, de Bourgogne et même d'Inde pendant 4 ans.

Ayant trouvé depuis une équipe de Rugby à 5 où il se plait bien, il a quelques peu délaissé son sifflet, sans pour autant perdre son âme d'arbitre.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus