Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Les chroniques du PotoArbitre

Chronique #9

 

Y avait il en avant entre Mathieu Jalibert et Jefferson Poirot sur l'essai de Cameron Woki  et que dit la règle ?

 

Nous somme à la fin de la première période entre le Racing et l'UBB quand le ballon est écarté vers l'aile par les Borderlais, ce qui permet à Woki d'aller aplatir en dans l'en-but francilien, et surtout de revenir à 15 partout avant la transformation.

Si l'essai est bien marqué, c'est la première transmission qui semble poser problème. Il semble que Jalibert propulse le ballon vers l'avant, et que le ballon est rattrapé par Poirot qui est devant lui, et donc Hors-Jeu. Toutefois, sur le premier angle proposé, les mains des 2 joueurs semblent très proches. L'arbitre demande donc un autre angle, et on lui en propose 2. Sur ces deux angles, tout devient plus clair, c'est Poirot qui tend le bras pour rabattre le ballon vers lui même, pour s'en saisir et écarter le jeu. Jalibert ne rentre jamais en contact avec le ballon sur cette phase de jeu.

Mais une question reste : Poirot, dans une premier temps, pousse le ballon vers l'avant. Or la définition de l'en-avant est la suivante :

 

En-avant : Quand un joueur perd la possession du ballon qui poursuit sa course vers l’avant, ou quand un joueur propulse le ballon du bras ou de la main vers l’avant, ou lorsque le ballon touche la main ou le bras, poursuit sa course vers l’avant et touche le sol ou un autre joueur avant que le joueur d’origine puisse l’attraper.

 

Ici, la portion en gras laisse un doute, Poirot a-t-il commis un en-avant ?

 

Si on regarde la stricte définition, oui. Toutefois, cette partie est valable dans le cas où le geste vise à gener clairement l'équipe adverse (par exemple, se faire une passe à soit-même au dessus de la défense), mais ici, Poirot cherche justement le contrôle du ballon. Il n'y a donc pas d'en-avant, et l'essai était bien valable.

Pour conclure, il est important de signaler que cette situation a été regardée plusieurs fois, sous 3 angles différents, avant que l'essai ne soit accordé. Il est donc clair que la situation n'était pas si claire qu'elle ne pouvait paraître depuis les tribunes.

De même, s'il est primordial de respecter les erreurs des arbitres, respecter ses bonnes décisions l'est d'autant plus.

 

Du coup, sur cette action, aucune raison de dire :

FLEXION ! LIEZ ! JEU !


 

Mais qui est le PotoArbitre ?

Membre du Bureau des Poteaux Ciel & Blanc et jeune ingénieur de 26 ans, après une approche du jeu peu fructueuse à l'EDR de Colombes entre 13 et 15 ans, c'est lors de ses études à Rouen que notre Poto-Arbitre a trouvé l'amour du terrain, puis celui du sifflet, qu'il a promené sur les terrains de Normandie, d'Ile-de-France, de Bourgogne et même d'Inde pendant 4 ans.

Ayant trouvé depuis une équipe de Rugby à 5 où il se plait bien, il a quelques peu délaissé son sifflet, sans pour autant perdre son âme d'arbitre.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus